SENSIBILISATION

La SENSIBILISATION est un aspect central de l’approche de Toyota à l’égard de ses quatre principaux domaines en Amérique du Nord. Nous menons des activités de sensibilisation ayant trait au carbone, à l’eau, aux matériaux et à la biodiversité, comme moyen de créer de la valeur pour nos fournisseurs, nos concessionnaires, les membres de l’équipe et les communautés. Nous ne faisons pas que fabriquer d’excellents véhicules. Nous tâchons de créer des liens avec les autres et de mettre à profit le pouvoir des associations pour façonner un avenir plus viable.

Outreach Highlights FAITS SAILLANTS POUR CETTE SECTION
  • Au Lamar Buffalo Ranch dans le parc national de Yellowstone, un système innovateur d’énergie distribuée combine la production d’énergie solaire et des blocs-batterie de Camry hybrides réutilisés. Le résultat : une source d’énergie fiable, durable et sans émissions pour alimenter le campus pour la première fois depuis sa création, en 1907.
  • Les habitants de plus de 3 900 villes américaines ont pris l’engagement d’économiser 5,7 milliards de litres (1,5 milliard de gallons) d’eau en participant au National Mayor’s Challenge for Water Conservation annuel, avec l’appui de Toyota.
  • Nous avons aidé 47 concessionnaires Toyota et Lexus à obtenir la certification LEEDMD. Nous avons plus d’établissements certifiés LEED aux É.-U. et au Canada que n’importe quel autre concessionnaire automobile.

Ici, en Amérique du Nord, Toyota a mis quatre questions interdépendantes sur la protection de l’environnement au cœur de ses priorités : le carbone, l’eau, les matériaux et la biodiversité. Ce rapport comporte une abondance de renseignements sur nos efforts pour réduire l’impact négatif et maximiser les résultats positifs dans chacun de ces domaines.

Cependant, si nous souhaitons réellement produire un effet notable, et c’est le cas, nous ne pouvons pas agir seul. Nous devons aussi mobiliser nos partenaires et d’autres parties prenantes pour atteindre des objectifs communs.

C’est pourquoi les efforts de sensibilisation constituent un des éléments essentiels de notre stratégie environnementale. Ces efforts nous permettent de mettre au point des mécanismes susceptibles d’amplifier les résultats positifs de nos programmes environnementaux. Nos actions locales peuvent produire des effets d’envergure mondiale.

D’abord, il faut communiquer. Ce que nous exprimons dans ce rapport, sur notre site Web et dans les médias sociaux servira non seulement d’inspiration, mais de catalyseur pour continuer d’en faire davantage. Nous créons des liens avec les consommateurs et le public, avec des organismes gouvernementaux et des groupes qui diffusent des messages sur l’environnement avec imagination et efficacité. Ensemble, nous propageons un même message et nous préparons un avenir plus viable et durable sur le plan écologique.

Puis nous devons mobiliser nos partenaires. Nous travaillons avec notre réseau de concessionnaires Toyota et Lexus pour encourager des pratiques de construction plus écologiques, et avec nos fournisseurs dans le but de réduire les déchets et d’économiser l’énergie et l’eau.

Et nous devons aller encore plus loin. Le dévouement et la créativité des employés de Toyota expliquent pour une bonne part la réussite de nos propres activités environnementales. Cependant, nous voulons qu’ils soient aussi nos ambassadeurs en dehors du lieu de travail. Nous créons pour les membres de notre équipe des occasions de participer, que ce soit au foyer ou dans leur communauté, afin d’éduquer la population et de favoriser la conservation.

Et il va de soi que nous allons aussi à la rencontre d’individus et d’organismes aux niveaux local, régional et national. Nous comptons sur la puissance de la collaboration pour réaliser à grande échelle des résultats positifs et durables qui nous mèneront vers un avenir plus viable.

FOURNISSEURS

Toyota comprend bien que les impacts environnementaux se répercutent dans la chaîne d’approvisionnement. Nous disposons d’un vaste réseau de fournisseurs grâce auxquels nous obtenons tout ce dont nous avons besoin, des pièces et accessoires jusqu’aux services de gestion des déchets, en passant par les services alimentaires et les fournitures de bureau. Nous travaillons étroitement avec nos fournisseurs et nous partageons avec eux nos connaissances et notre expérience pour les aider à améliorer leur performance environnementale.

Nous profitons aussi du savoir-faire de nos fournisseurs. Sodexho aide Toyota à réduire ses déchets au moyen d’un nouveau programme appelé WasteWatch. Sodexho, un chef de file parmi les fournisseurs de services de gestion d’installations et de services alimentaires en Amérique du Nord, a mis en œuvre ce programme dans deux cafétérias du campus de Toyota à Torrance, en Californie. Le but est de réduire les déchets alimentaires – quand on prépare ou qu’on achète des aliments en trop grosses quantités, par exemple. Même si les déchets alimentaires sont compostés, on peut réaliser des économies en temps et en argent en réduisant la quantité de déchets.

Sodexho a recours à des bacs pour recueillir les déchets alimentaires dont l’entreprise mesure le volume quotidiennement et consigne le résultat. Chaque semaine, ce résultat est reporté dans un outil de suivi hebdomadaire. Depuis le début du suivi en octobre 2014, la quantité totale de déchets a déjà diminué de 30 %. La surproduction d’aliments a baissé tandis qu’on a pratiquement éliminé les denrées dont la date de péremption était expirée.

Le programme en était à sa première année durant l’exercice financier 2015. Toyota et Sodexho espèrent réduire de 10 % en 2016 les déchets alimentaires envoyés au compostage.

Sodexho augmente aussi le recours à des entreprises locales, ce qui abaisse les coûts de transport et les émissions de GES. Les chefs de Sodexho achètent les denrées d’agriculteurs locaux pour les servir dans les cafétérias des installations de Toyota à Torrance. Les chefs coordonnent les menus en fonction de ce qui est disponible en saison. Grâce à ces efforts, les membres de l’équipe Toyota ont tous les jours au menu différents aliments sains et frais.

Boles Parts Supply est un autre exemple de fournisseur qui aide Toyota à réduire ses déchets, en travaillant avec les opérations des pièces de Toyota à trouver une deuxième vie pour les pièces mises au rebut.

Objectif pour les fournisseurs

Développer une nouvelle approche pour l’engagement écologique du fournisseur (objectif en voie d’être atteint)

Dans le passé, nos efforts auprès de nos fournisseurs pour réduire l’impact environnemental étaient décentralisés et il n’était pas facile de partager ces succès à l’intérieur de l’entreprise. Tous cela est en voie de changer. Maintenant que nos regroupons nos opérations sous « One Toyota » avec un seul campus du siège social à Plano, nous avons commencé à élaborer un nouveau processus unique d’approche pour l’engagement écologique du fournisseur, processus qui s’appuie sur les succès du passé pour que nous puissions réussir encore mieux dans l’avenir.

La logistique représente une priorité de ce nouveau processus d’engagement. Le réseau de logistique de Toyota repose sur un processus complexe d’expédition et de livraison harmonieuses des véhicules, des pièces et des accessoires, à partir des fournisseurs, en passant par l’usine, jusqu’aux centres de distribution de Toyota et en fin de compte, jusque chez les concessionnaires. Au moyen de conteneurs d’expédition retournables, de la réduction des emballages ainsi que de l’allègement et la densification, nous avons déjà aidé les entreprises de transport sous-traitantes à réduire les déchets, la consommation d’essence et les gaz à effet de serre (GES).

Tout au long de l’exercice financier 2016, nous travaillerons avec les entreprises de logistique (principalement les entreprises de camionnage et de transport par rail) à se préparer pour le lancement de notre prochain plan d’action environnemental quinquennal. Nous mettrons en place des méthodes de suivi et de diffusion des progrès, nous partagerons les pratiques exemplaires et lancerons des projets pilotes ayant trait à de nouvelles technologies, tout cela avant d’établir la cible de réduction des GES relative aux opérations logistiques.

CONCESSIONNAIRES

On compte environ 1 850 concessionnaires Toyota et Lexus au total aux États-Unis, au Canada et au Mexique. Ces concessionnaires sont tous constitués en franchise de propriété indépendante. Conformément à notre philosophie, il est important pour nous de partager nos valeurs et nos connaissances sur la protection de l’environnement avec les concessionnaires et de soutenir leurs efforts de responsabilisation à cet égard.

Parce que les bâtiments – aussi bien résidentiels que commerciaux – produisent une empreinte écologique importante, nous travaillons étroitement avec nos concessionnaires à promouvoir des pratiques durables. Aux États-Unis et au Canada, environ un tiers de l’énergie utilisée est consommée par les bâtiments. On a démontré qu’un bâtiment écologique peut réduire de 25 à 60 % la quantité d’énergie utilisée et les gaz à effet de serre qui en découlent, de 30 à 95 % l’utilisation de l’eau et de 50 à 95 % les déchets solides, en plus d’améliorer la santé et la productivité du personnel.

Nos divisions Toyota et Lexus travaillent toutes deux avec les concessionnaires à des projets de construction et de rénovation dans le cadre de programmes qui favorisent les pratiques écologiques et le recours au système LEEDMD (Leadership in Energy and Environmental Design). LEED est un système de pointage administré par le Conseil du bâtiment durable du Canada et son pendant américain afin de promouvoir une approche de construction complète pour la construction et la rénovation durables. La certification LEED repose sur des critères exigeants par rapport au développement du site, aux économies d’eau et à l’efficacité énergétique, au choix des matériaux et à la qualité de l’air dans le bâtiment.

Nous recommandons aux concessionnaires trois approches très rentables en ce qui a trait aux pratiques des bâtiments écologiques : l’usage de matériaux de qualité supérieure pour l’enveloppe du bâtiment (l’isolation et le toit en particulier), l’utilisation d’ampoules DEL pour l’éclairage intérieur et extérieur, ainsi que des systèmes de chauffage, de ventilation et climatisation de la taille appropriée. Une étude concernant les concessionnaires Toyota certifiés LEED révèle que chez la moyenne des concessionnaires qui ont appliqué le programme LEED, l’économie des coûts d’énergie par pied carré est de l’ordre de 25 % (pour un bâtiment de 52 000 pieds carrés). Le rendement de l’investissement qu’induit souvent très rapidement le recours aux matériaux écologiques durables, les dispositifs d’éclairage éco-énergétiques et d’autres éléments du système LEED, confirme l’avantage économique de la construction écologique.

Objectif pour les concessionnaires

Maintenir la position de leadership des concessionnaires par rapport aux bâtiments écologiques et obtenir la certification LEED pour 53 établissements concessionnaires d’ici 2016 (objectif en voie d’être atteint)

En 2015, cela fait 10 ans que nous travaillons auprès de nos concessionnaires à des projets LEED et nous dominons l’industrie en ce qui a trait au nombre d’établissements concessionnaires certifiés LEED. En août 2015, nous avions aider 47 concessionnaires Toyota et Lexus – 42 aux États-Unis et 5 au Canada – à obtenir la certification LEED:

  • États-Unis : 36 concessionnaires Toyota et 6 concessionnaires Lexus
  • Canada : 4 concessionnaires Toyota et 1 concessionnaire Lexus

Toyota et Lexus comptent plus d’établissements concessionnaires certifiés LEED aux États-Unis et au Canada que tout autre fabricant. Plusieurs autres concessionnaires ont terminé leur construction et attendent les résultats de l’évaluation. Bien d’autres encore sont en construction ou à l’étape de la conception et de l’obtention de permis et ont déjà indiqué leur intention d’obtenir la certification LEED auprès des Conseils du bâtiment durable des États-Unis ou du Canada. En Amérique du Nord, les concessionnaires Toyota et Lexus occupent ensemble une superficie de 2,5 millions de pieds carrés.

« Toyota a plusieurs raisons de promouvoir la certification LEED pour ses concessionnaires », dit Ernest Bastien, le vice‑président au marketing et au développement pour Toyota Motor Sales, U.S.A., Inc. « Quand l’équipe d’un concessionnaire Toyota ou Lexus adopte les normes des bâtiments écologiques élaborées par le U.S. Green Building Council, ses membres retiennent l’attention non seulement pour les économies d’énergie, mais en tant que partenaire responsable de la communauté. »

FG_25

PARTIES PRENANTES

Les membres de l’équipe Toyota et les communautés. sont deux des principaux groupes de partenaires de Toyota en Amérique du Nord. Notre engagement auprès d’eux est défini ci-dessous.

Nous collaborons également avec des organismes gouvernementaux et locaux et d’autres entreprises au moyen de programmes pour la protection de l’environnement financés par les gouvernements:

  • Partners for Pollution Prevention est une initiative du ministère de la Gestion de l’environnement de l’Indiana (IDEM). Le programme offre un forum de discussion et de diffusion des exemples à suivre en matière de prévention de la pollution (P2), et vise à conseiller le ministère sur les politiques et programmes de « P2 ». Notre usine d’assemblage en Indiana participe à ce projet et elle a été l’hôte l’année dernière d’une des réunions trimestrielles d’échanges d’idées sur les avantages financiers et environnementaux des projets de « P2 », réunion qui a réuni 70 participants d’autres entreprises, d’organisations non gouvernementales et d’organismes gouvernementaux.
  • EnHance (Envision Heightened Awareness Nurturing Conservation & Environmental Excellence) a est une initiative de gérance environnementale bénévole. Menée par le ministère de la Qualité de l’environnement du Mississipi, ce programme honore les chefs de file engagés pour la protection de l’environnement, qui visent et atteignent des objectifs en deçà de leurs obligations légales. L’usine d’assemblage de Toyota à Blue Springs usine (TMMMS) a été acceptée dans le programme en 2014 en tant que « leader »; cette adhésion est valable jusqu’à la fin de 2016.

    En septembre 2014, TMMMS a organisé avec les responsables du programme enHance Stewardship un atelier auquel ont participé 22 intervenants de l’industrie locale. L’atelier sur le système de gestion environnementale de Toyota et sur la réduction des déchets et de l’énergie a suscité l’intérêt dans le cadre du programme enHance : trois entreprises présentes y ont participé. TMMMS a organisé en collaboration un deuxième atelier en juillet 2015 sur les stratégies de réduction des déchets et de la consommation d’énergie.

    En reconnaissance pour son leadership exceptionnel, Toyota a reçu un prix (Partnership Award) du programme enHance au cours du dîner annuel des ateliers et des prix, en avril 2015.

Objectif pour les employés

Créer des ambassadeurs de l’environnement parmi les employés en les sensibilisant et en leur donnant les moyens d’agir (objectif en voie d’être atteint)

Nous adoptons différentes approches pour faire connaître notre mission environnementale, notre plan d’action et nos activités aux membres d’équipe. Nous ne lésinons pas sur les moyens : nous offrons des déjeuners ateliers, nous publions des bulletins de nouvelles, nous donnons même un aperçu du Rapport environnemental de Toyota pour l’Amérique du Nord dans la formation des nouveaux employés. Nous voulons nous assurer que chaque personne, peu importe son niveau – et pas seulement les gens dont le titre comporte le mot « environnement » – connaît nos activités environnementales et comprend qu’elle a un rôle à jouer.

Le Rapport environnemental de Toyota pour l’Amérique du Nord est le principal véhicule de transmission de tous les aspects qui concernent l’environnement. Nous l’utilisons comme outil de référence ou comme source d’exemples à suivre. Même le processus d’élaboration du rapport constitue une occasion d’aborder un vaste ensemble de fonctions à tous les niveaux de l’entreprise.

Il faut plus que de bons messages pour créer des ambassadeurs. Nous souhaitons donner aux membres de l’équipe les moyens de reproduire chez eux et dans leur communauté toutes ces bonnes choses qu’ils appliquent au travail. C’est pourquoi nous sommes toujours ravis d’apprendre que les membres de l’équipe mettent en pratique les principes kaizen tant au travail qu’à la maison, parce que de cette façon, nous nous assurons que le concept d’« amélioration continue » est bien ancré dans notre culture.

À l’automne 2014, TMMC a demandé aux membres de l’équipe de partager leurs contributions personnelles pour améliorer l’environnement à l’extérieur du milieu de travail, au moyen de initiatives kaizen à la maison sur l’environnement. On a reçu bon nombre de réponses excellentes :

  • Un membre d’équipe a intégré une citerne pluviale dans le projet d’aménagement paysager de son jardin. L’eau de pluie s’écoule dans le réservoir d’eau de pluie au moyen d’un tuyau de descente relié à l’égout du toit. Quand le réservoir est remplie, le trop-plein se déverse dans la citerne qui utilise la gravité pour arroser le parterre et les massifs de fleurs.

  • Une autre personne a commencé à recueillir les déchets organiques et elle a réduit de moitié le total de déchets par mois.

  • Une autre a installé 40 panneaux solaires sur son toit. Chaque panneau génère 250 watts de puissance et en une seule année, sa maison a produit 13,4 MWh d’électricité – soit assez pour fournir en électricité 444 maisons pendant toute une journée et diminuer le carbone comme le feraient 238 arbres.

  • Une quatrième personne a construit une maison en bois rond, elle a installé un système d’énergie géothermique, démarré un potager et elle composte les déchets organiques.

Ce sont d’excellents exemples de comportements viables et de témoignages sur la façon dont les membres de notre équipe sont en voie de devenir des ambassadeurs environnementaux.

CÉLÉBRATIONS DU JOUR DE LA TERRE

Le Jour de la Terre représente pour nous une occasion annuelle de sensibiliser les membres de l’équipe aux questions environnementales et de leur donner les moyens de reproduire à la maison et dans leurs communautés ce qu’ils ont appris. Dans bon nombre de nos installations, nous menons des activités pendant une semaine ou même un mois complet. Par exemple, durant le Semaine de la Terre à notre siège de production à Erlanger au Kentucky, les membres de l’équipe ont reçu la visite de fougueux pingouins de l’aquarium de Newport, ils ont participé à une chasse au trésor et ils ont pu gagner des prix pour leurs connaissances sur toutes sortes de questions environnementales.

L’usine d’assemblage au Texas (TMMTX) a organisé un événement de la Semaine de la Terre pour la première fois en 2015. Chaque jour, les membres de l’équipe ont eu la possibilité d’apprendre quelque chose de différent sur l’environnement et sur le rôle que chacun de nous peut jouer dans la protection de la nature:

  • Lundi – La Texas Commission on Environmental Quality était l’invitée pour promouvoir la campagne « Take Care of Texas ». La campagne appuie des initiatives de conservation en collaboration et rend hommage aux héros de la conservation qui ont mis sur pied des projets exemplaires que d’autres personnes peuvent reproduire.
  • Mardi – les responsables du programme de gestion des déchets solides de la ville de San Antonio étaient là pour sensibiliser les membres de l’équipe au recyclage et à l’élimination appropriée des déchets à la maison.
  • Mercredi – La section locale de la Audubon Society a fourni de l’information sur le Mitchell Lake Audubon Center, et des employés d’Osage Plastic Recycling on montré aux membres de l’équipe comment on transforme les sacs de plastique recyclés à l’usine en produits tels que les tables de pique-nique, des paniers à ordures et des vêtements écologiques.
  • Jeudi et vendredi – Les deux journées ont été consacrées à un concours de gestion des déchets sous la forme d’un dojo environnemental. Le dojo comportait plusieurs stations où les membres de l’équipe de tous les secteurs de l’usine étaient invités à éprouver leurs connaissances sur l’élimination appropriée et le recyclage du flux des ordures à TMMTX. Quelle belle façon de terminer la semaine que de donner aux membres de l’équipe une occasion de participer à des activités pratiques.

Et à Toyota Motor Manufacturing Canada (TMMC), le programme du Mois de la Terre a été chargé d’événements touchant l’environnement et les comportements viables. TMMC a lancé les célébrations de la planète, échelonnées sur un mois, par l’événement Une heure pour la Terre, le soir du 28 mars. Cette initiative internationale illustre le besoin de mesures concernant les changements climatiques et incite les villes, les entreprises et les citoyens à éteindre les lumières inutiles pendant une heure. L’initiative Une heure pour la terre a été lancée pour la première fois par le Fonds mondial pour la nature (WWF) en 2007 et selon le WWF, elle est devenu le plus important événement de masse de toute l’histoire. Cette année, des millions de personnes dans plus de 100 pays partout au monde et en l’Antarctique, et même les astronautes de la station spatiale ont uni leurs efforts. TMMC s’est assuré une fois de plus d’éteindre les lumières durant cette heure, une entreprise à grande échelle, mais utile, avec le concours des différents services. En outre, 472 membres de l’équipe ont participé à Une heure pour la terre chez eux.

Chaque semaine du Mois de la Terre, TMMC a donné la vedette à l’un des quatre domaines prioritaires de Toyota : L’énergie, l’eau, la biodiversité et les déchets. Les membres de l’équipe qui ont participé aux activités du dîner ont gagné différents prix liés à des thèmes environnementaux, notamment des ampoules électriques à faible consommation et des bouteilles d’eau réutilisables.

Pendant ces quatre semaines, les membres de l’équipe ont été invités à prendre des « engagements envers l’environnement » pour réduire leur empreinte écologique à la maison. TMMC a reçu cette année le nombre impressionnant de 519 engagements envers l’environnement. Parmi ces engagements, notons l’emballage sans déchet du dîner, le covoiturage pour se rendre au travail et la culture de jardins économes en eau à la maison.

Pour chaque membre d’équipe qui a participé à une activité du Mois de la Terre, on a fait don de 50 cents à la zone de protection de la nature de Shade’s Mills à Cambridge, en Ontario, en appui au centre de la nature de Toyota. Cette année, la participation des membres aux différentes activités du Mois de la Terre a permis de récolter plus de 2 000 $ CAD pour Shade’s Mills.

Objectif pour la communauté

Appuyer les projets communautaires qui correspondent à nos principales préoccupations (objectif en voie d’être atteint)

Plus que jamais, les consommateurs demandent aux entreprises d’agir activement pour préserver un environnement sain, à la fois par des pratiques commerciales viables et par un engagement pour soutenir les efforts de la communauté. Pour être de bonnes entreprises citoyennes, les sociétés doivent tout mettre en œuvre non seulement pour réduire leur impact sur l’environnement et préserver les ressources, mais également pour avoir un effet d’entraînement par rapport à ce même engagement à plus grande échelle dans leurs communautés.

Nous voulons faire plus que simplement fabriquer d’excellents véhicules. Nous voulons bâtir des lieux de vie enviables. En partageant nos principes et pratiques et en collaborant avec nos partenaires de la communauté, nous mettons le cap sur un monde meilleur pour tous.

Nous avons dressé le portrait de nos partenaires pour la protection de l’environnement en regard de nos principales préoccupations, pour montrer que les projets que nous soutenons constituent des prolongements de notre engagement lié au carbone, à l’eau, aux matériaux et à la biodiversité. Nos projets communautaires touchent bien des domaines, de la simple cueillette des déchets à la construction de systèmes de stockage de batteries hybrides pour le plus vieux parc national des États‑Unis. Tout comme nous innovons sur le plan de la technologie verte dans nos véhicules, nous avons des façons innovatrices de partager notre savoir-faire avec d’autres.

Nous espérons continuer de stimuler l’esprit de collaboration parmi les membres de notre équipe et nos associés et avec les membres des communautés que nous touchons. Nos actions collectives contribuent toutes à bâtir un avenir meilleur.

FG_26

SCOUTS ET MERLEBLEUS

Grâce à l’aide de membres de l’équipe de Toyota Motor Manufacturing, Indiana (TMMI), les scouts du Buffalo Trace Council d’Evansville ont monté plus 400 nichoirs de merlebleus en un seul jour. Cette activité s’inscrivait dans le cadre d’un camporee de trois jours et deux nuits de science, technologie, génie, mathématiques, qui s’est déroulé en septembre 2014, commandité par TMMI et Boy Scouts of America.

« Nous avons créé une fiche d’instructions comme pour une chaîne de montage, qui décomposaient l’assemblage du nichoir en petites étapes, comme celles que nous utilisons pour l’assemblage de nos véhicules », explique Paul Delor, spécialiste de l’environnement à TMMI. « C’était une excellente façon d’enseigner aux scouts comment construire ces nichoirs tout en leur donnant une idée de ce à quoi ressemble le travail chez Toyota. »

Les membres de l’équipe était là pour donner un coup de main tandis que deux scouts dans chaque cession se chargeaient d’acheminer et de livrer les pièces à chaque étape. D’autres scouts s’occupaient de l’assurance de la qualité et ils inspectaient le nichoir et corrigeaient les problèmes avant qu’il soit approuvé, prêt à être distribué.

Des représentants de la North American Bluebird Society (NABS) étaient aussi présents pour renseigner les scouts sur le merlebleu de l’Est. Les merlebleus sont une espèce indigène dans la région d’Evansville, mais leur habitat naturel est en train de disparaître. Ils nichent dans des cavités, ce qui signifie qu’en général, ils cherchent un trou dans un arbre. Étant donné qu’on coupe un si grand nombre d’arbres morts, les site de nidification naturels ont été éliminés. C’est pourquoi ces nichoirs sont si importants, pour que les merlebleus aient un lieu où faire leur nid. Les membres de la NABS ont aussi expliqué les avantages de la présence des merlebleus – c’est-à-dire qu’ils mangent beaucoup d’insectes – et ils ont montré aux scouts comment installer et nettoyer correctement les boîtes.

TMMI a acheté les trousses des nichoirs de merlebleus d’O’Bannon Woods, un parc national de l’État d’Illinois. O’Bannon Woods travaille avec l’établissement correctionnel de la région à créer des trousses de nichoirs pour les merlebleus de l’Est dans le cadre du processus de réhabilitation. Le parc finance des programmes éducatifs avec le produit de la vente des trousses.

Selon Paul, « ce fut une excellente journée. C’est toujours gratifiant de travailler avec les scouts, encore plus quand nous pouvons réaliser quelque chose pour la communauté et l’environnement. »

Les scouts ont installé les nichoirs de merlebleus dans la région d’Evansville.

RÊVER DE DU FUTUR DE LA MOBILITÉ

Le Concours de dessin de la voiture de rêve de Toyota a lieu une fois par année et vise à stimuler la créativité chez les jeunes pour qu’ils imaginent le futur de la mobilité. Du 22 septembre au 13 décembre 2014, les jeunes de 4 à 15 ans à l’échelle des États‑Unis et du Canada étaient invités à créer et à présenter un dessin de l’idée qu’ils se font de la « voiture de rêve ».

Le premier concours international a été organisé en 2004 par Toyota Motor Corporation au Japon, avec l’objectif double d’inciter les enfants à comprendre l’importance d’avoir un rêve tout en les encourageant à s’intéresser aux voitures en concevant dans leur imagination des « voitures de rêve ».

Les gagnants du concours international de dessin de la voiture de rêve de Toyota sont sélectionnés dans trois catégories d’âge (moins de huit ans; 8 à 11 ans; 12 à 15 ans) et le choix se fonde sur trois critères : l’exécution du concept ainsi que son caractère unique et sa dimension artistique.

Les neuf gagnants américains et les neuf gagnants canadiens ont été choisis par des jurys. Leurs œuvres ont ensuite représenté les États-Unis et le Canada parmi celles des demi-finalistes du concours international réunissant des concurrents de près de 80 pays.

« Il n’y a pas de mots pour exprimer tout ce que le concours de dessin de la voiture de rêve Toyota accomplit pour montrer ce qui se passe dans l’esprit des enfants, a déclaré le membre du jury Brandie Weikle, rédactrice en chef de thenewfamily.com. J’ai eu grand plaisir à passer du temps à admirer ces dessins et à lire les explications des enfants sur leurs créations. »

En août 2015, les 30 jeunes artistes qui sont arrivés en tête à l’échelle internationale ont gagné un voyage toutes dépenses payées à Toyota City, au Japon, pour participer à la cérémonie de remise des prix du concours mondial, qui comprenait une visite guidée d’une usine de fabrication de Toyota.

« Les membres du jury ont tout de suite été impressionnés par le niveau du talent et de la créativité de chaque œuvre d’art », explique l’un d’eux, Stewart Reed, citoyen des États-Unis, directeur de la chaire des transports de l’Art Center College of Design. « Mais ce qui est encore plus remarquable, c’est la façon dont les jeunes ont transformé l’idée qu’ils se faisaient de leur voiture de rêve en objet qui leur permet d’exprimer ce qui les préoccupe par rapport aux problématiques modernes, et pour proposer des façons imaginatives d’améliorer leur monde. »

GAGNANTS DE BOURSES POUR DES PROJETS EN ÉNERGIE VERTE

Le comité de sélection de l’Electrochemical Society (ECS) Toyota Young Investigator Fellowship a choisi trois candidats qui recevront chacun une bourse inaugurale de 50 000 $ pour des projets de technologie d’énergie verte. Les gagnants sont le professeur Patrick Cappillino de l’University of Massachusetts Dartmouth; le professeur Yogesh (Yogi) Surendranath, du Massachusetts Institute of Technology; et le professeur David Go, de l’University of Notre Dame.

ECS, en association avec le Toyota Research Institute, North America (TRINA), une division de Toyota Motor Engineering & Manufacturing North America, Inc. (TEMA), a lancé le programme inaugural du ECS Toyota Young Investigator Fellowship au début de 2015. Plus de 100 jeunes professeurs et chercheurs qui mènent des recherches électrochimiques innovatrices en technologie de l’énergie verte ont répondu à la demande de propositions d’ECS.

« La science de l’électrochimie peut aider à fournir des solutions à des défis pressants, par exemple la nécessité de passer à une économie moins axée sur le carbone, explique Roque Calvo, directeur général d’ECS. On était très enthousiaste chez ECS à l’idée de s’associer à Toyota pour ce programme et de féliciter nos trois premiers candidats sélectionnés. »

Le programme ECS Toyota Young Investigator Fellowship vise à encourager les jeunes professeurs et chercheurs à mener des recherche dans le domaine de la technologie des énergies vertes, susceptibles de promouvoir le développement de véhicules de la prochaine génération capables d’utiliser des carburants de rechange.

Le développement international de l’industrie et de la technologie au XXe siècle a augmenté la production de véhicules et la croissance de la population, et entraîné la consommation en masse de combustibles fossiles. Aujourd’hui, l’industrie automobile est confrontée à trois défis concernant les problèmes liés à l’environnement et à l’énergie :

  • Trouver une source d’énergie de rechange viable pour remplacer le pétrole
  • Réduire les émissions de CO2
  • Prévenir la pollution

Même si la demande concernant des solutions de remplacement pour la pétrole – notamment le gaz naturel, l’électricité et l’hydrogène – pourrait augmenter, chacune de ces sources de rechange comporte des désavantages. Actuellement, le pétrole demeure la principale source de carburant automobile; toutefois, des efforts plus poussés en recherche et développement d’énergies de remplacement pourraient induire des changements.

La recherche électrochimique a déjà permis d’étayer le développement et l’amélioration de batteries, d’électrocatalyseurs, de cellules photovoltaïques et de piles à combustible. Grâce à ces bources, ECS et TRINA espèrent qu’on verra davantage de technologies innovatrices et non conventionnelles issues de la recherche électrochimique.

« Nous voyons cette recherche comme un investissement dans notre avenir, tant pour nos entreprises que l’ensemble de la société, explique Paul Fanson, responsable de l’initiative Fellowship et directeur du bureau de la stratégie en matière de recherche pour Toyota en Amérique du Nord. Afin de commencer à surmonter les très grands défis techniques auxquels nous sommes confrontés, il est nécessaire d’investir dans le travail des scientifiques de disciplines variées, dotés d’idées créatives et qui sont prêts à sortir des sentiers battus, et de les encourager. Je crois que nous sommes en mesure d’atteindre ce but au moyen de ce programme inaugural de bourses, et je suis très enthousiasme à l’idée d’y participer. »

Les boursiers choisis ont reçu des subventions ciblées de 50 000 $ pour mener les recherches définies dans leur propositions, sur une période d’un an. Ils seront aussi admis comme membre d’ECS à titre gracieux pour une période d’un an et ils auront l’occasion de présenter ou de publier leurs recherches auprès d’ECS.

Les jeunes chercheurs boursiers d’ECS Toyota en 2015 :

  • Professeur Patrick Cappillino, University of Massachusetts Dartmouth
    Division des batteries d’ECS
    Produits naturels dérivés de champignons comme les élecrolytes pour les batteries d’accumulateur : Recherche sur l’utilisation d’un composé existant naturellement ou produit de façon biologique dans des batteries redox non aqueuses (NRFB) pour conjuguer trois attributs importants tout en conservant les propriétés extraordinaires de chélation par les métaux : le potentiel de réduction-oxydation; le caractère de solubilité dans les solvants NRFB; les propriétés électrostatiques et stériques.
  • Professeur Yogesh (Yogi) Surendranath, Massachusetts Institute of Technology
    Division de la technologie de l’énergie d’ECS
    Électrosynthèse du méthanol sur des sites moléculaires actifs sur support de carbone : synthétiser un électrocatalyseur sélectif du méthane pour conversion au méthanol par ligature des composés de métal de transition sur un seul site, connus pour activer le méthane, avec des surfaces de graphite permettant un transfert facile de charges.
  • Dr. David Go, University of Notre Dame
    Division d’électrochimie physique et analytique d’ECS
    Électrichimie des plasmas : Nouvelle approche en électrochimie verte : démontrer la faisabilité de l’utilisation de l’électrochimie des plasmas pour le traitement du CO2 pour la production de carburants de remplacement et par conséquent, instaurer une nouvelle approche axée sur l’électrochimie tant pour le captage que pour la réutilisation du CO2, réduisant ainsi l’empreinte carbone globale des véhicules automobiles.

Le programme ECS Toyota Young Investigator Fellowship se déploie sur une base annuelle et la demande de propositions pour 2016 a été lancée à l’automne 2015.

COLLECTES DE DÉCHETS DOMESTIQUES ET D’OBJETS RECYCLABLES

Depuis plus de 20 ans, Toyota a aidé les membres de l’équipe et les communautés environnantes à recycler et à éliminer convenablement les ordures ménagères. Durant les jours prévus pour la collecte des ordures, bon nombre de nos installations recueillent des déchets électroniques, des appareils ménagers, de la peinture et d’autres articles domestiques difficiles à recycler ou éliminer. Dans la foulée, nous recueillons aussi des vêtements et des lunettes pour en faire don à ceux qui en ont besoin. En 2015, nous avons recueilli 212 674 livres de déchets et de dons – ce qui équivaut au poids de 69 Prius et de 17 éléphants:

  • Toyota Canada (TCI) a recueilli 12 604 kilogrammes (27 787 livres) de déchets électroniques et de dons, ce qui représente une hausse de près de 150 % par rapport à 2014.
  • Toyota Motor Sales USA (TMS) a recueilli plus de 10 000 livres d’appareils électroniques, de dons d’articles domestiques et de documents protégés envoyés au recyclage, en association avec Goodwill Industries.
  • Toyota Motor Manufacturing Canada (TMMC) a recueilli 3 647 kilogrammes (7 643 livres) de déchets électroniques, 84 % de plus qu’en 2014.
  • Toyota Motor Manufacturing, Indiana (TMMI) a recueilli 53 400 livres de peinture, solvants, huiles usées, liquide antigel, aérosols, pesticides, déchets électroniques, ampoules fluorescentes et batteries/piles électriques de plus de 1 200 membres de l’équipe et résidents de Gibson County.

    Mais les membres de l’équipe de TMMI peuvent apporter leurs matières recyclables à tout moment et les déposer dans l’une des bacs de recyclage de TMMI, sans attendre le jour de la cueillette des déchets domestiques. C’est une des façons pour TMMI de promouvoir le recyclage au-delà de ses milieux de travail. On trouve les bacs de recyclage dans les terrains de stationnement et des contenants pour le recyclage des piles ont été installés aux tourniquets. Depuis 2009, TMMI a recueilli et recyclé 609 500 piles électriques, 1,6 million de cannettes d’aluminium, 570 000 journaux et 3,1 millions de bouteilles de plastique. Les recettes générées par ces efforts de recyclage sont donnés à l’association des activités des membres de l’équipe, qui coordonne et organise les activités sociales et récréatives pour les employés et leurs familles.
  • Toyota Motor Manufacturing, Kentucky (TMMK) a organisé une collecte des déchets domestiques dangereux et des déchets électroniques pour les membres de l’équipe et les résidents des environs, en collaboration avec le ville de Georgetown, Scott County et Green Metals Inc. On a compté plus de 760 véhicules de personnes venues à TMMK pour  déposer 113 844 livres de déchets dangereux et de déchets électroniques.

LEXUS ECO CHALLENGE

Qui aurait cru que les boues d’algues et la bouse de vache pouvaient se transformer en bourses d’études et en subventions! Les élèves de tout le pays apprennent à connaître l’environnement et utilisent la science, la technologie, le génie et les mathématiques pour améliorer le sort de leurs communautés. En tablant sur ces études, les élèves, les enseignants et les écoles sont récompensés par un montant de 500 000 $ grâce au Lexus Eco Challenge.

En plus d’être un concours, ce défi est un programme éducatif qui incite les jeunes à apprendre des choses sur l’environnement et à agir pour l’améliorer, et qui leur en donne les moyens. Des équipes d’écoles secondaires et intermédiaires à l’échelle du pays définissent un enjeu écologique qui leur tient à cœur, élaborent un plan d’action pour corriger la situation, le mettent en œuvre et consignent leurs résultats.

Lexus et Scholastic passent en revue les présentations innovatrices des finalistes pour sélectionner une équipe dans une école intermédiaire et une équipe dans une école secondaire, qui seront les gagnants du grand prix du Lexus Eco Challenge Grand en 2014-2015.

Les équipes gagnantes du grand prix reçoivent chacune 30 000 $ dont une subvention de 7 000 $ pour l’école. Chaque conseiller/enseignant de l’équipe gagnante du grand prix reçoit une subvention de 3 000 $ et les élèves se partagent 20 000 $ en bourses d’études. Huit équipes se classent au premier rang et reçoivent 15 000 $ chacune.

Cette année, le grand prix est allé au biogaz de première catégorie de l’école secondaire Daniel Boone à Birdsboro, en Pennsylvanie, et à l’équipe « S.T.A.X. » de l’école intermédiaire de P.S. #28 Christa McAuliffe au Jersey City, au New Jersey.

Pour encourager les progrès en matière d’énergie de remplacement qui ne contribuent pas à augmenter les gaz à effet de serre, la biogaz de première catégorie favorise l’utilisation de systèmes de production d’électricité à petite échelle, notamment le digesteur producteur de biogaz (méthane). Le digesteur transforme les déchets organiques en méthane pour générer de l’électricité. L’équipe a encouragé une ferme laitière locale à construire ses propres digesteurs pour réduire les coûts en électricité, vendre l’électricité au réseau électrique et utiliser les boues organiques digérées plus efficacement. Dans la foulée d’efforts de sensibilisation, l’équipe a également fait pression sur la communauté et sur les représentants locaux et de l’État pour l’utilisation de sources d’énergie de remplacement propres.

Les recherches de « S.T.A.X. » visaient à trouver le moyen de retirer les algues du bassin local sans agents chimiques, au moyen du tilapia. Les membres de l’équipe ont conçu et construit un programme d’aquaculture pour le tilapia, ils ont appris comment faire des aliments aquacoles avec des boues d’algues, obtenu le tilapia et un permis pour libérer le poisson dans le bassin au moyen d’une chinampa (un îlot de végétation qui flotte à la surface de l’eau) conçue pour retenir les poissons non indigènes captifs pendant qu’ils se nourrissent au buffet d’algues du réservoir. L’influence de S.T.A.X. a été au-delà du bassin car l’initiative a permis d’éduquer la communauté et les élèves sur ses efforts de préservation.

Au total, plus de 1 125 élèves ont participé au Lexus Eco Challenge en 2014-2015. Trente-deux équipes d’écoles secondaires et intermédiaires ont été sélectionnées comme finalistes pour le Lexus Eco Challenge – et chacune a obtenu un prix de 10 000 $ que les membres de l’équipe, l’enseignant et l’école se sont partagés.

Pour le défi ultime, on a demandé aux 32 équipes finalistes de dépasser les frontières de leur localité et d’inspirer une action environnementale à l’échelle planétaire au moyen d’idées innovatrices transmises à un large public.

NATIONAL MAYOR’S CHALLENGE FOR WATER CONSERVATION

Les Américains se sont engagés à épargner suffisamment d’eau au cours de la prochaine année pour remplir 2 300 piscines olympiques dans le cadre de l’édition de 2015 du Wyland National Mayor’s Challenge for Water Conservation, une campagne de sensibilisation annuelle présentée par la Fondation Wyland et Toyota, au moyen de laquelle on encourage les dirigeants à promouvoir une utilisation efficience de l’eau dans leurs communautés. Au cours du mois d’avril, les résidents de plus de 3 900 villes ont pris 391 325 engagements en ligne pour réduire leur consommation d’eau à la maison, dans le jardin et dans leur vie. Le défi porte sur l’importance croissante de bien informer les consommateurs sur les différentes utilisations de l’eau – par exemple, les possibilités de remplacer une pelouse par des plantes indigènes résistantes à la sécheresse, de réparer les fuites d’eau existantes ou d’examiner l’utilisation de l’eau dans l’alimentation ou la fabrication.

Voici les villes où se trouvent les pourcentages les plus élevés de résidents qui ont pris des engagements dans le cadre de la campagne qui dure un mois : San Diego (Californie); Aurora (Colorado); Torrance (Californie); Poway (Californie); et Hermosa Beach (Californie). De plus, les maires de villes dans 35 États, notamment les maires de Pittsburgh, Dallas, Denver, Miami, Stockton, Boise, Santa Fe, Pasadena, Gainesville et Tucson ont été plus loin dans leur engagement en invitant personnellement les résidents à participer.

Les habitants des villes gagnantes ont été inscrits à un concours où l’on pouvait gagner des prix valant plus de 50 000 $ au total, liés à l’économie d’eau ou à l’environnement, y compris le grand prix, une Toyota Prius v, des pommes de douche EcoFlow de WaterPik, un équipement d’irrigation domiciliaire de Toro Company et des centaines de cartes-cadeaux de magasins voués à l’amélioration domiciliaire. L’une des personnes parmi tous les participants des États-Unis a également gagné un prix de 1 000 $ en bons d’achats dans des magasins d’amélioration domiciliaire. On comptait aussi d’autres prix, notamment un aménagement paysager faisant un usage efficient de l’eau dans un parc ou une école d’une des villes gagnantes, ainsi que des outils WaterSmart Software pour les services d’eau, afin d’aider à réduire jusqu’à cinq pour cent la consommation d’eau résidentielle.

Étant donné que le nombre de projets pour réduire le gaspillage de l’eau ne cesse de croître aux États-Unis, cette campagne offre aux administrations municipales des mesures incitatives pour mobiliser leurs résidents et augmenter le QI collectif de la nation pour les enjeux touchant l’eau. Ces engagements visent à favoriser la conservation durable de l’eau et à augmenter sa qualité, en plus d’offrir des conseils pour économiser l’eau davantage. Les États-Unis apportent un appui supplémentaire à ce concours. L’EPA des É.-U., la National League of Cities, la Toro Company, ByteLaunch et WaterSmart Software.

« Toyota s’est engagée à utiliser ses connaissances et ses ressources et à consacrer du temps au soutien de programmes qui favorisent l’utilisation efficiente des ressources naturelles », explique Kevin Butt, directeur régional de l’environnement chez Toyota. « Nous avons vu avec fierté le National Mayor’s Challenge for Water Conservation prendre de l’ampleur pour passer en quelques années seulement d’une initiative citoyenne réunissant une poignée de maires à l’un des plus importants programmes de sensibilisation à la conservation au pays. »

En plus des engagements pour économiser 1,5 milliards de gallons d’eau, les participants à l’initiative dans 50 États se sont engagés à réduire de 4,6 millions le nombre de bouteilles d’eau en plastique non réutilisables et à empêcher 141 000 livres de déchets dangereux de pénétrer dans les cours d’eau. En modifiant les choix quotidiens de mode de vie, les engagements ont aussi permis de réduire potentiellement de 47 millions de livres les déchets dans les décharges. Ces engagements se sont soldés par des économies potentielles de 13 millions de gallons d’huile, de 7 milliards de livres de dioxyde de carbone, de 139 millions kilowatts-heures d’énergie et de 35 millions de dollars d’économie pour le consommateur.

NATIONAL PUBLIC LANDS DAY

La National Public Lands Day (NPLD) représente la plus importante initiative bénévole d’une seule journée pour les terres publiques. C’est un façon de célébrer le travail, le jeu et l’apprentissage qui ont lieu sur les terres publiques tous les jours en donnant à chaque personne l’occasion de contribuer à en prendre soin.

En 2014, plus de 3 000 membres de l’équipe Toyota et leurs familles ont travaillé bénévolement dans 44 différents emplacements de terres publiques de 17 États et à Puerto Rico. Cela fait 16 ans que Toyota s’engage à titre de commanditaire de la journée nationale des terres publiques.

« L’engagement de Toyota envers les terres publiques et la NPLD continue de croître », de dire Diane Wood, présidente de la National Environmental Education Foundation. « Chaque année, la passion que met Toyota à participer au programme et à trouver des moyens de prouver sa reconnaissance aux communautés où elle mène ses activités, à l’occasion de cette journée spéciale, surpasse nos attentes. Toyota est un véritable partenaire. »

C’était la première année que Toyota Alabama recrutait des bénévoles pour soutenir la NPLD. Plus de 100 membres de l’équipe ont planté des arbres, nettoyer des sentiers, construit des clôtures et effectué des travaux de peinture – tout ceci dans le cadre du plan directeur pour faire du parc John Hunt Park un lieu incontournable à Huntsville. Le plan portant sur le parc de 387 acres comprend des sentiers de marche et de jogging et des pistes cyclables bordés d’arbres, une pataugeoire, un terrain de jeux pour les enfants et des aires de pique-nique, des espaces verts, des terrains de tennis supplémentaires, et plus encore. L’usine a aussi fait don de 10 000 $ au parc John Hunt pour soutenir ses efforts d’amélioration.

« Cette commandite unique appuie l’engagement de Toyota à l’échelle internationale envers la gouvernance environnementale en donnant à ses employés des occasions substantielles d’exécuter du travail bénévole pour améliorer les terres publiques dans leurs communautés », explique Michael Rouse, vice-président à la diversité, la philanthropie et les affaires communautaires chez Toyota Motor Sales.

WORLD WATER MONITORING CHALLENGE

Chaque année durant la Semaine de la Terre, l’usine de Toyota en Indiana parraine un concours d’affiches pour les élèves de cinquième année dans les comtés de Gibson, Vanderburgh, Posey et Warrick. Le dessin gagnant est reproduit sur un T-shirt qui est distribué à tous les élèves de sixième année qui participent au World Water Monitoring ChallengeTM à l’automne.

Le World Water Monitoring Challenge (WWMC) est un programme international de sensibilisation et de mobilisation, axé en particulier sur la protection des ressources en eau autour du monde : on demande aux gens d’appliquer des mesures de base de surveillance de leurs plans d’eau locaux. Chaque année, on compte plus de 180 000 visites de participants sur les sites de surveillance, dans plus de 50 pays.

On demande aux élèves de cinquième année de concevoir une affiche qui met l’accent sur les raisons pour lesquelles nous avons besoin d’eau propre et sur les façons de protéger les ressources en eau de la planète. Plus de 1 500 élèves de 81 classes différentes ont participé au concours d’affiche de la Journée de la Terre en 2015. Tous les élèves des classes participantes ont reçu un « repas pizza » seulement pour s’être inscrites au concours – ce qui représente plus de 5 000 $ de pizzas!

Toyota Indiana appuie les activités du World Water Monitoring Challenge depuis 2005. En novembre 2014, Toyota a travaillé une fois de plus avec environ 700 élèves de sixième année de 30 classes à échantillonner près de 100 différents lacs, rivières et ruisseaux partout dans le sud-ouest de l’État. Les données de surveillance sont téléchargées dans la base de données du WWMC.

PARC NATIONAL DE YELLOWSTONE

Toyota opte pour l’énergie renouvelable au parc national Yellowstone

Au Lamar Buffalo Ranch dans le Yellowstone National Park, on a mis en place un système innovateur d’énergie distribuée qui combine la production d’énergie solaire et des blocs-batterie de Camry hybrides réutilisés. Le résultat : une source d’énergie fiable, durable et sans émissions pour alimenter le centre des gardes forestiers et le centre éducatif, pour la première fois depuis sa création en 1907.

Annoncée en juin 2014, l’association entre Toyota, Indy Power Systems, Sharp USA SolarWorld, Patriot Solar, le service des parcs des États-Unis et la Fondation du parc Yellowstone représente un effort innovateur pour prolonger la durée de vie utile des piles électriques des véhicules hybrides tout en fournissant une source d’énergie viable pour l’un des endroits les plus sauvages et les plus reculés des États-Unis.

Les panneaux solaires génèrent de l’électricité renouvelable stockée dans 208 batteries usagées de Camry hybrides à hydrure métallique, récupérées des concessionnaires Toyota partout aux États-Unis.

« Grâce à notre longue association avec le parc national de Yellowstone et la Fondation du parc Yellowstone, Toyota a contribué à préserver Yellowstone pour les générations à venir », constate Jim Lentz, directeur général, Toyota North America. « Aujourd’hui, notre relation avec Yellowstone se poursuit tandis que plus de 200 batteries qui ont un jour permis à des Toyota Camry hybrides de rouler ont trouvé une nouvelle vie dans le parc. »

Sur une base annuelle, le système à énergie solaire génère suffisamment d’électricité pour alimenter six foyers de taille moyenne aux États-Unis pendant toute une année, soit amplement d’énergie pour alimenter les cinq bâtiments sur la campus du ranch. Les batteries hybrides peuvent stocker 85 kWh d’électricité pour assurer une alimentation continue en énergie à mesure que le système se charge et se décharge. Des systèmes de microturbines de production d’hydroélectricité sur place, capturant l’énergie d’un courant d’eau voisin, devraient être ajoutés à l’ensemble du réseau en 2016.

Le système de Yellowstone est le premier de ce type qui utilise des batteries de véhicules hybrides pour le stockage commercial d’énergie. Chaque batterie a été démontée et testée et chaque pièce qui pouvait être affectée à un autre usage l’a été. De nouveaux composants ont aussi été conçus et construits par Indy Power Systems spécialement pour cette application, y compris le système embarqué de gestion de batterie pour chaque batterie. Le système de gestion de batterie est conçu pour maximiser la durée de vie de la batterie et fournit également d’importants renseignements sur le rendement en situation de conduite réelle. Ces renseignements aideront Toyota à concevoir des améliorations par rapport au rendement et à la durabilité des batteries de l’avenir.

« Les réponses innovatrices de Toyota pour résoudre un problème difficile a aidé Yellowstone à se rapprocher de son objectif qui est de devenir le parc le plus respectueux de l’environnement au monde », a déclaré Steve Iobst, surintendant intérimaire de Yellowstone.

En général, quand les batteries hybrides arrivent en fin de vie utile dans les applications automobiles, elles possèdent encore un important potentiel de stockage d’énergie. Même si Toyota possède un solide programme de recyclage des batteries, le projet de Yellowstone rend compte des efforts continus qui visent à prolonger la durée de vie des batteries hybrides existantes. Selon les ingénieurs, ce type d’utilisation doit doubler la durée de vie globale des batteries.

Le projet du ranch Lamar Buffalo s’inscrit simplement dans les efforts importants de Toyota avec le parc national de Yellowstone et la Fondation du parc de Yellowstone; Toyota fournit aussi des véhicules pour soutenir les opérations du parc, l’expertise ayant trait aux bâtiments écologiques, ainsi que du financement pour l’Old Faithful Visitor Education Center, qui a ouvert ses portes en 2010.

« Comme le montre le projet du ranch Lamar Buffalo, la mission de Toyota axée sur des projets philanthropiques et son expertise en durabilité auront un effet bénéfique sur Yellowstone pour des générations à venir », de dire Karen Bates Kress, présidente de la Fondation du parc de Yellowstone.

Pour se renseigner sur les initiatives ayant trait au parc national de Yellowstone http://www.nps.gov/yell/parkmgmt/sustainability-contents.htm.

Renseignements détaillés sur le système de gestion et de stockage de l’énergie du projet de durabilité du parc national de Yellowstone :

Production d’électricité: Système à énergie solaire de 40 kW produisant environ 67 900 kWh par année (générateur d’appoint au propane de 40 kW sur place en cas d’urgence seulement).

Réseau de stockage: 208 batteries reconditionnées, chacune recâblée en parallèle et agencée en séries dans quatre réseaux de 52. Chaque réseau fournit une tension nominale de 375 volts. La capacité totale de stockage est de 85 kWh.

Gestion de l’énergie: Indy Power Systems’ Energy RouterTM gère et optimise la production et l’utilisation d’énergie entre l’énergie solaire, le stockage des batteries ou les générateurs au propane (en cas d’urgence).

COMMANDITAIRE DU PROGRAMME ENVIRONNEMENTAL DES JEUNES DE LA VIRGINIE‑OCCIDENTALE

À l’usine de Toyota en Virginie-Occidentale où nous fabriquons nos moteurs 4 et 6 cylindres et nos boîtes automatiques 6 rapports, nous croyons qu’il est important d’enseigner aux enfants à protéger l’environnement et de les amener dehors pour qu’ils apprécient les beautés de la nature. Après tout, les enfants sont notre avenir, nos futurs membres d’équipe, ingénieurs et spécialistes de l’environnement. Ainsi, tous les ans, en juin, Toyota commandite la participation de 20 enfants au camp de conservation des jeunes – State Department of Environmental Protection’s Junior Conservation Camp. Ce camp d’une semaine qui s’adresse aux enfants de 11 à 14 ans s’inscrit dans le programme des jeunes de l’État pour la protection de l’environnement. Le camp offre un vaste ensemble de cours pour sensibiliser les préadolescents sur l’environnement et les encourager à devenir de bons gardiens de nos ressources naturelles. Les cours portent sur plusieurs sujets tels que la foresterie, la faune, l’étude de l’eau et le recyclage.

Toyota, de concert avec d’autres entreprises, fournit également du financement pour des bourses décernées au cours de l’événement annuel du Youth Environmental Day au North Bend State Park. Plus de 11 000 $ en argent et en bourses d’études sont attribués à des groupes de jeunes qui participent au programme des jeunes pour la protection de l’environnement de l’État, pour récompenser leurs réalisations exceptionnelles dans le domaine de l’environnement.

En 2015, Toyota participait pour la 16e année au programme des jeunes pour la protection de l’environnement de l’État. Toyota a commandité des prix pour des groupes de jeunes qui ont participé à des projets communautaires pour la protection de l’environnement, notamment le nettoyage de détritus, des projets de recyclage, des projets d’aménagement paysager pour les écoles, la plantation d’arbres, la gestion de la faune, la protection des bassins hydrographiques et plus encore. Les élèves ont travaillé à ces projets tout au long de l’année. Félicitations à tous les élèves qui travaillent dur pour améliorer notre planète.